Archives . Nathalie . S'abonner . Contact . Admin

Produits laitiers

Gateau.com

Rechercher une actualité

Rubriques Agroalimentaire

Dernières actualités

Vos actualités préférés

Pour les agronautes


Recevoir nos actualités par email :

Edition

Bienvenue dans la rubrique Produits laitiers du blog Agroalimentaire.fr !
Produits laitiers sur Agroalimentaire .fr

 

Concours From'Art 2009 2010

Le 13/10/2009 11:14:00

Quand l’Art et les Fromages de Savoie se rencontrent…

L’Association des Fromages Traditionnels des alpes savoyardes (AFTalp) propose depuis 2005, un concours artistique sur la thématique « Les Fromages de Savoie, à l’origine du goût ».

Le concours From’Art,  ouvert à tous, aux artistes en herbe comme aux confirmés, a la particularité d’être « multi-supports ». En effet, plusieurs catégories sont présentées : PHOTO, FILM, DESSIN, PEINTURE, SCULPTURE, HISTOIRES COURTES et autres œuvres non identifiées…

Chacun pourra ainsi laisser libre cours à toute sa créativité autour des 7 Fromages de Savoie, sous signe AOP et IGP. Les résultats seront dévoilés et les œuvres des gagnants exposées, lors de la 6e Fête des Fromages de Savoie qui se tiendra à Minzier début juillet 2010. Un symbole culturel pour une expression artistique !

Expression du savoir-faire des éleveurs, fromagers et affineurs des Pays de Savoie, les 7 Fromages de Savoie sont aussi le reflet de la culture et de l'histoire de ces montagnes.

Avec le concours From'Art, l'AFTAlp invite les artistes à partir à la rencontre des savoir-faire et des territoires exceptionnels liés aux Fromages de Savoie. Fermes, fromages, alpages, vaches, chèvres, prairies fleuries, refuges, convivialité d’une fondue ou tartiflette en famille…

Les inspirations ne manquent pas ! Ne reste plus qu’à laisser libre cours à son imagination.

 

Toutes les œuvres devront parvenir à l’AFTalp avant le 31 décembre 2009. Le jury, composé d’agriculteurs, d’éleveurs, de professionnels de la photo, de restaurateurs… réalisera une présélection entre le 1er janvier et le 31 mars 2010, puis délibèrera.

Les résultats du concours seront communiqués en juin 2010 et une cérémonie de remise des prix sera organisée en juillet. Les 3 plus belles œuvres de chaque catégorie seront primées (lots d’une valeur de 50€ à 250€).

Chaque œuvre devra être accompagnée des mentions suivantes : nom, prénom, adresse du candidat, son âge (pour les moins de 16 ans), le lieu et la date de la prise de vue pour les photos et vidéos, et un titre (facultatif) et devra être envoyée à : Concours From’Art - AFTalp, 40 rue du terraillet - 73190 St Baldoph ou par mail à contact@fromagesdesavoie.fr

 

L’ensemble du règlement est disponible sur le site www.fromagesdesavoie.fr

Accord d'exclusivité entre Sodiaal et Entremont

Le 02/10/2009 16:07:00

Les négociations entre Entremont et Sodiaal (marques Candia et Yoplait), concernant la reprise d'Entremont en grande difficulté financière, avancent.
Les deux groupes ont en effet signé un "accord d'exclusivité" de deux mois afin d'étudier les bases d'un éventuel rapprochement.
S'il aboutit, le regroupement des deux entités donnerait naissance au quatrième groupe laitier européen avec une collecte de 5 milliards de litres de lait.
Les activités de Lactalis, autre candidat à la reprise du groupe Entremont, ont été jugées trop similaires pour pouvoir aboutir à un projet intéressant.

Laita, nouveau groupe laitier regroupant Coopagri Bretagne, Even et Terrena

Le 26/06/2009 15:53:00

Depuis le 12 juin, les groupes Coopagri-Bretagne, Even et Terrena ont regroupé leurs activités laitières sous l'entité Laïta, nom de leur filiale commune de commercialisation.
Laïta, détenue à 50,57% par Even, 31,01% par Terrena et 18,42% par Coopagri, commencera son activité le 1er juillet 2009, sous la direction de Christian Couilleau (Even).
La nouvelle entité de 1,1 milliard d'euros de chiffre d'affaires, regroupera 4 000 producteurs de lait et emploiera 1 850 salariés.

 

Rapport sur le prix du lait dans l'Union Européenne

Le 26/06/2009 15:28:00

Communiqué du 23 juin 2009  : Rapport sur le prix du lait dans les Etats membres de l'Union Européennepar le service des Affaires Européennes au Sénat


Les turbulences du marché du lait


M. Jean Bizet (UMP - Manche) présente ce 23 juin à la commission des affaires européennes du Sénat, présidée par M. Hubert Haenel (UMP - Haut-Rhin), un rapport sur le prix du lait dans les États de l’Union européenne.
Depuis trois ans, l’amplitude des variations de prix a été considérable. Depuis six mois, le marché est orienté dans un mouvement de baisse drastique.
Pourtant, si la crise du lait est européenne, chaque État présente ses spécificités. Qui résiste ? Qui souffre ? Pourquoi ? Sur quels produits ? La baisse se diffuse par contagion, mais, alors que dans certains pays les disparités régionales régressent, dans d’autres, elles se creusent. Les laiteries sont‑elles tentées par des délocalisations pour bénéficier de moindres prix ?
Les États seront‑ils tentés de renouer avec des instruments de contrôle du marché ?


Dans la crise, tandis que beaucoup expriment leur colère, certains restent confiants, en attendant la reprise. Mais ni l’Union européenne, ni les États ne peuvent rester spectateurs et indifférents. Les éleveurs de France et d’Europe ont besoin d’un minimum de visibilité, de stabilité et de confiance.


Le 18 juin 2009, le Conseil européen a invité la Commission européenne à présenter une analyse approfondie du marché.
Ce rapport retrace les mécanismes de détermination du prix du lait ainsi que la situation dans les États membres avant de dégager des perspectives.
Le rapport d’information n°481 figure sur le site Internet du Sénat à l’adresse suivante : http://www.senat.fr/noticerap/2008/r08-481-notice.html

Atradius analyse la crise laitière

Le 09/06/2009 17:54:00

Communiqué de presse de Atradius du 2 juin 2009 sur le secteur laitier.


Selon Atradius, le secteur laitier se trouve plongé dans une crise sans précédent.


L’abandon graduel des quotas laitiers en Europe (leur disparition est prévue en 2013) et la remise en question de la légitimité de l’interprofession laitière dans la fixation d’un prix plancher (considérée comme une entente illégale sur les prix) ont fait sortir le secteur du cadre dans lequel il se trouvait depuis des années.
A la libéralisation du secteur est venue s’ajouter la baisse de la demande mondiale et un niveau de stock élevé qui ont conduit le cours mondial du lait et de certains produits transformés (beurre, poudre) à un niveau historiquement bas. N’ayant plus de structures de négociations, les transformateurs ont décidé unilatéralement de baisser les prix (-30% en avril 2009). Hors le prix actuel ne couvrant pas leurs frais, les producteurs refusent d’assurer la production.


Dans ce contexte particulièrement tendu, Atradius a placé le secteur sous surveillance négative et reste très attentif à son évolution. « En effet, si aucune négociation sur les prix n’aboutit, les répercutions sur les marges et les résultats vont fortement fragiliser les acteurs aux structures financières légères, peu capitalisées, qui n’ont pas la capacité financière de faire face à des chutes brutales de leur chiffre d’affaires, ce qui va donc amener à une concentration du marché », explique Aurelia Lafon, analyste Atradius, spécialiste du secteur agro-alimentaire.


Pour sortir de cette crise, les représentants des producteurs de lait ont demandé expressément au gouvernement français un « cadrage national ». Des accords plus équilibrés entre producteurs, coopératives et industriels semblent aujourd’hui être la seule condition à une issue rapide à ce conflit. La nomination de médiateurs par le gouvernement et le début de négociations avec les parties en conflit laisse présager de solutions concrètes d’ici la mi-juin.


Au sujet d’Atradius
Le groupe Atradius est un des leaders mondiaux de l’assurance-crédit, du cautionnement et du recouvrement de créances, présent dans 42 pays. Les solutions qu’il propose aux entreprises ont pour objectif de réduire l’exposition de ses clients aux risques d’impayés de la part de leurs acheteurs liés à la vente de produits et de services. Le total des revenus de la société avoisine 1,8 milliard d’EUR et sa part du marché mondial de l’assurance-crédit est de 31%. Grâce à son réseau de 160 succursales, Atradius a accès à des informations commerciales sur 52 millions de sociétés dans le monde et prend plus de 22.000 décisions de limites de crédit par jour.


Pour plus d’information : www.atradius.fr

Crise du lait : accord sur un prix moyen du lait

Le 04/06/2009 14:44:00

Communiqué de presse de la FNSEA du 4 juin 2009 :

LAIT : un accord insatisfaisant mais indispensable


Le Gouvernement a décidé de siffler la fin de la partie : hier soir, au Ministère de l’agriculture, les trois familles de l’interprofession laitière ont accepté pour 2009 un prix moyen annuel de "280 euros les 1000 litres de lait". Des mesures d’accompagnement nécessaires et légitimes aux exploitations ont été, par ailleurs, obtenues. Seront-elles suffisantes ?


Malgré la déception des producteurs, fortement mobilisés ces dernières semaines, la FNSEA considère que la FNPLait a pris une position courageuse et que cet accord était indispensable. En effet, si une solution n’était pas trouvée rapidement, les prix seraient restés à des niveaux catastrophiques. Les producteurs auraient ainsi été laissés dans le chaos de la volatilité des prix et des volontés des laiteries. Le nivellement par le bas n’est, ni une politique, ni une stratégie d’avenir.
Nous sommes loin du compte des attentes des producteurs. Comment vivre ?


Au-delà, cette signature engage toutes les entreprises. Elles se doivent de la respecter. La FNSEA, veillera, par observations et par actions s’il le faut, à ce que chaque entreprise respecte intégralement les termes de l’accord. Nous serons également vigilants sur une possibilité de révision en septembre, en fonction de l’évolution des marchés.


Enfin, il n’est pas pensable que face à ce sacrifice imposé aux producteurs, d’autres continuent à se faire " du gras ". Depuis la mise en oeuvre de la loi de modernisation de l’économie, la FNSEA dénonce le manque de transparence et d’équité dans la filière. Ça suffit ! Nous voulons y voir clair et nous nous en donnerons les moyens dans les jours qui viennent. Le Gouvernement se doit de remettre de l’ordre et de la morale dans les relations fournisseurs/distributeurs.

Assiette de fromages Capitoul

Le 30/04/2009 19:48:00

Une nouveauté au rayon fromage Libre-Service : l'assiette de fromages Capitoul... Ou quand le savoir faire de CAPITOUL s’offre sur un plateau.

Lorsque CAPITOUL choisit de mêler authenticité, esthétisme et praticité, la marque crée L’ASSIETTE DE FROMAGES CAPITOUL : un plateau pratique et moderne de 5 portions de fromage de terroir, à déguster seul, à deux ou à l’apéritif entre amis.


Une autre façon de savourer le fromage

Les nouvelles tendances de consommation des français nous ramènent à une réalité : 40 % des volumes de consommation de fromage sont réalisés en dehors d’une dégustation traditionnelle, en fin de repas.
Pour tous ces nouveaux gastronomes, amateurs du snacking, et des apéritifs entre amis, couples sans enfant ou célibataires, Capitoul répond avec un tout nouveau produit : L’Assiette de fromages Capitoul.
Immédiatement prête à l’emploi, l’assiette offre la dégustation de 5 portions de fromage de tradition, spécialement dosées pour deux personnes : Fourme d’Ambert / Pur Brebis Baskeriu / Cantal Jeune / Tomme Noire / Saint-Nectaire.

Dîner en amoureux, plateau télé, apéritif entre amis, encas sur le pouce, pique-nique, ou déjeuner au bureau, toutes les occasions seront bonnes pour savourer à tout moment ces 300 grammes d’authenticité.

Saveur, tradition, longue conservation, Capitoul apporte enfin une réponse aux gourmands en quête de variété et de découverte.


Un packaging moderne et adapté

Fidèle à sa politique d’innovation, Capitoul imagine un plateau aux lignes modernes, épurées et fonctionnelles. Les 5 portions de fromage sont présentées pré-découpées, dans un véritable plateau solide sous un couvercle plastique refermable qui garantit une conservation d’une semaine.
La praticité du format, la facilité de conservation, et le système de portions mesurées de 300 grammes permettent une consommation adaptée aux nouvelles tendances. Elles appellent également au regain d’une consommation traditionnelle en fin de repas, et ce en évitant le gaspillage souvent occasionné par le fromage servi à la coupe.


L’exigence du savoir-faire Capitoul

L’assiette de fromages Capitoul, c’est aussi et surtout toute la qualité des fromages de terroir et tout le bon goût naturel des produits d’antan. L’« appellation d’origine protégée » et l’  «  appellation d’origine contrôlée » sont toutes deux promesse de la qualité et de l’authenticité des produits et servent ce retour aux valeurs gustatives.

 

Assiette Capitoul

 

Dénomination Produit : Assiette de Fromages Capitoul
Fromages : Fourme d’Ambert /  Pur Brebis Baskeriu / Cantal Jeune / Tomme Noire / Saint-Nectaire
Conditionnement : 300 grammes
Points de vente : Grandes et Moyennes surfaces, au rayon Libre Service
PVC : 4,95 Euro

 

Parcours des Fromages Traditionnels de Savoie

Le 24/04/2009 13:41:00

Communiqué de presse de l'AFTalp (Association des Fromages Traditionnels de Savoie)

 

La Montée en Alpages de mai à juin…


En Savoie et Haute-Savoie, la neige a commencé à fondre et déjà les éleveurs et fromagers se préparent à emmener leurs bêtes jusqu’au sommet des alpages.
Pendant une centaine de jours, ils produiront du lait ou des fromages, profitant au mieux de la qualité de l’herbe en altitude. De mai à juin, cette pratique ancestrale perdure, offrant ainsi une qualité et une palette riche en goûts aux 7 fromages de Savoie ! L’occasion également de s’aventurer sur les Itinéraires des Fromages*, à l’exemple des Alpages des Aravis ou de Plan Pichu, où nature et savoir-faire conjugués invitent à la découverte…

A la recherche de la meilleure herbe …
Des collines de l’avant pays savoyard aux grands espaces d’altitude, l’élément essentiel à l’élevage en Savoie est la valorisation de l’herbe sous toutes ses formes (pâturage, foin…) et le plus souvent sur des prairies naturelles. La pratique de l’alpage est implicitement liée à cela, en allant chercher en altitude, aux meilleurs endroits, une alimentation riche et
diversifiée. Cette richesse naturelle est la première composante de la diversité aromatique des fromages !

Un lieu de vie estival…
Les alpages sont des espaces naturels herbagers situés entre 1300 et 2600m. d’altitude, dédiés à la pâture des troupeaux. On parle d’alpages individuels ou collectifs ; qui sont exploités soit par un seul agriculteur (souvent fromager-fermier), soit par un regroupement d’éleveurs (groupement pastoral). Véritable symbole du maintien d’une culture montagnarde forte et d’un savoir-faire ancestral, cette pratique se transmet de génération en génération et marque le changement de lieu de vie pour toute une exploitation agricole.

Des alpages à découvrir…
Illustration de cette diversité, il est possible de rencontrer les différentes formes d’alpage en Savoie, avec le plus souvent des alpages individuels dans le Chablais, les Aravis, les Bauges et des alpages collectifs en Maurienne, Beaufortain et Tarentaise.
· Les alpages des Aravis
De nombreux alpagistes ouvrent leurs portes dans les Aravis : l’alpage de La Louvatière, Les Corbassières… Ils illustrent parfaitement ce déménagement dans une « deuxième maison » le temps de l’été pour ces familles.
· L’Alpage de Plan Pichu
Situé sur la commune de Granier et de Valezan, représentant une superficie de 1000 ha, il est pâturé par trois troupeaux d’environ 130 vaches laitières chacun. C’est à 1945m. d’altitude, au Chalet de Plan Pichu, que le lait est entièrement transformé sur place pour la fabrication des fromages au bénéfice de leur singularité…

Tout l’été, des visites sont organisées sur demande, pour découvrir l’organisation des pâturages, la conduite du troupeau, la fabrication et l’affinage des produits issus de l’activité pastorale…

*Les « Itinéraires des Fromages » un réseau d’une cinquantaine de sites, valorisant les 7 fromages des Savoie, sous signes de qualité (AOP/IGP), guideront les curieux sur le chemin de ces alpages – Une carte touristique disponible auprès des partenaires est éditée tous les ans.


Les alpages, de « Bio » espaces préservés !
L'herbe, l'eau et la forêt sont d’incontestables réserves de biodiversité, que l'homme gère, utilise et préserve depuis plus de 1000 ans. Les pratiques ancestrales de l'agro-pastoralisme
ont permis d'élaborer un véritable équilibre écologique et paysager entre les différentes composantes de ces espaces. Le pâturage permet ainsi le maintien de paysages spécifiques
et d’espèces floristiques et faunistiques remarquables.


La vie en Alpages, 2 maisons, 2 vies…
Même si la vie en altitude s’est améliorée depuis quelques années, elle n’en reste pas moins difficile ! Fin mai, une organisation lourde s’impose aux familles, avec de multiples
déplacements entre la vallée et l’alpage (gestion de la scolarité des enfants, les courses pour l’alpage, les livraisons de fromages…). Les journées sont aussi rythmées par les 2 traites
quotidiennes et par la fabrication des fromages (ou l’apport du lait à la fromagerie la plus proche). Les alpagistes passent ainsi 2 mois de vie rustique, heureux de partager leurs
savoir-faire et leurs fromages aux curieux de passage.


Les Fromages de Savoie… A l’image des Alpages !
Les territoires en alpages caractérisent le goût de leurs fromages. En fonction de l’altitude et de l’orientation des prairies, les éleveurs élaborent des circuits de pâturage spécifiques, offrant ainsi des caractéristiques spécifiques au lait et donc aux fromages.
Reconnus par les labels qualité AOP et IGP, les 7 fromages des Savoie (Abondance, Beaufort, Chevrotin, Emmental de Savoie, Reblochon, Tome des Bauges, Tomme de Savoie)
sont façonnés en altitude et portent en eux les goûts et les caractères de leur région. Les critères des labels de qualité AOP et IGP de Savoie participent fortement à la valorisation de l’herbe et des espaces pastoraux. Ainsi sont contrôlés, entre autres, la durée minimale d’alimentation exclusive au pâturage, l’apport d’aliments complémentaires…


Les Alpages des pays de Savoie en chiffres :
- 90 % de la surface agricole de Savoie et Haute-Savoie (soit 310 000 ha) sont en herbe. Parmi les 310 000 ha, on compte 220 000 ha d’alpage.
- 250* communes sont concernées par cette pratique ancestrale et sont pour la majorité des stations d’été et d’hiver. Ces 250 communes possèdent toutes au minimum une unité pastorale sur leur territoire, c’est-àdire au moins 10 ha en herbe utilisés pour le pâturage.
- 3700 éleveurs* utilisent ces alpages, soit à titre individuel, soit à titre collectif en confiant leurs troupeaux en pension.

*Chiffres de la Société Economie Alpestre de Savoie et de Haute-Savoie (www.echoalp.com)
Infos consommateurs : www.fromagesdesavoie.fr

CONTACT PRESSE
Agence aiRPur - Sophie Gilibert - sgilibert@agence-airpur.fr
Pascal Margueron - pmargueron@agence-airpur.fr

Glaces Magnum fete leurs 20 ans

Le 30/03/2009 23:01:00

2009 : Place au plaisir absolu avec Magnum !


En 2008, Magnum dévoilait le côté espiègle et gourmand des femmes d’aujourd’hui et du monde entier grâce à son étude sur les petits plaisirs. En 2009, pour ses 20 ans, Magnum va encore plus loin et représentera plus que jamais le plaisir sous toutes ses formes avec un programme riche en événements toute l’année. Pour parler de cette mission aux consommateurs, une signature de marque va apparaître : Magnum, « World’s Pleasure Authority ». Alors, en route pour le plaisir !!!  


Un événement incontournable : le Grand Test Magnum du Plaisir
Le rendez-vous incontournable avec le Plaisir est prévu pour le 2 avril prochain à Istanbul.
L’occasion de discuter sérieusement du Plaisir sous toutes ses facettes et de l’examiner d’une manière étonnante et expérientielle…
Le Sommet sera l’occasion pour Magnum d’inaugurer une étude mondiale qui permettra de découvrir son coefficient plaisir.
Grâce à ce test, chacun pourra découvrir son coefficient plaisir et se confronter aux hommes et femmes venus de tous horizons. Un duo de charme composé d’une star internationale et d’une « ambassadrice française » aura l’occasion de nous confier ses résultats lors du Sommet Mondial du Plaisir…
Le test fera ensuite l’objet d’une étude mondiale et sera ainsi une occasion unique de découvrir le “Profil Plaisir” des Français(es).


Des nouveautés toujours plus savoureuses !
Côté gourmandise, 2009 sera marquée par une innovation majeure.
Vingt ans après la création du premier Magnum, qui cassait les règles de l’univers de la glace, Magnum proposera cette année une nouveauté révolutionnaire issue d’une technologie brevetée. Une gourmandise complètement inédite tant en termes de recette que d’architecture. L’alchimie entre des ingrédients de premier choix donnera bientôt naissance à une tentation inoubliable : Magnum Temptation (proposé en 2 parfums : Caramel & Amandes et Chocolat).
Ce bijou de gourmandise, véritablement unique en son genre, ne sera toutefois pas la seule nouveauté de Magnum en 2009. Nouveau Magnum Mini, nouvelles confiseries glacées… autant de nouveaux instants gourmands “façon Magnum” à découvrir bientôt !


Grand Test du Coefficient Plaisir, des Ambassadrices de renom, un premier Sommet Mondial du Plaisir, une grande étude à l’échelle planétaire, des innovations Magnum exceptionnelles… 2009 sera véritablement l’année du Plaisir Magnum !

Concours Glaces Ben and Jerry's 2009

Le 22/03/2009 19:22:00

Ben and Jerry's invite les consommateurs du monde entier à imaginer son nouveau parfum de glace à partir d'ingrédients issus de l'agriculture raisonnée ou du commerce équitable, pour retser fidèle aux principes de la marque.
L'opération "Mettez vous aux Parfums" aura lieu du 14 avril au 26 mai 2009 dans le monde entier. Une grande finale aura lieu entre les vainqueurs de chaque pays pour déterminer le nouveau parfum qui verra le jour en 2010.


Rendez-vous à partir du 14 avril sur le site Mettez vous aux parfums.

Camemberts au lait cru Saint Loup non contaminés

Le 20/10/2008 19:16:00

La semaine dernière, plusieurs lots de camemberts au lait cru AOC de la Fromagerie Saint Loup (Calvados) avaient été retirés de la vente suite à des contrôles effectués par l'entreprise concurrente Lactalis qui avaient révélé la présence de bactéries pathogènes.

Les contre-analyses réalisées par la Fromagerie Saint Loup et les services vétérinaires ont finalement démontré que ces camemberts ne contenaient pas de bactéries pathogènes.

Mesures européennes à l'importation de produits chinois

Le 28/09/2008 16:31:00

Conséquence de la crise du lait chinois, l'Union Européenne a mis en place samedi l'interdiction d'importer des "produits composés contenant du lait ou des produits laitiers, originaires ou expédiés de Chine et destinés à l'alimentation particulière des nourrissons et des enfants en bas âge".

Afin de renforcer sa protection, elle va également instaurer des contrôles systématiques pour tous les produits importés de Chine et "contenant plus de 15% de produits laitiers, ainsi que pour tous les lots de produits dont la teneur en produits laitiers ne peut être établie", comme le chocolat, les biscuits ou les confiseries.

Ces "lots seront retenus en attendant les résultats des analyses de laboratoire".

Chaque Etat membre de l'UE est également tenu de mettre en place "un niveau de contrôle adapté" pour les produits chinois contenant du lait qui ont déjà été mis sur le marché européen.

Rappelons qu'en plus des produits laitiers, d'autres denrées contenant des produits laitiers sont susceptibles d'être contaminées.

Ainsi, de la mélamine a été détectée dans des bonbons de la marque White Rabbit commercialisés par la société Bright Food Co à Shanghaï qui ont été retirés de la vente dans plusieurs pays et dans des biscuits fourrés au chocolat fabriqués par Lotte China Foods et commercialisés à Macao.

Lait frelaté chinois

Le 25/09/2008 18:09:00

L'inquiétude grandit face à la crise du lait chinois frelaté à la mélamine.

Divers pays asiatiques et africains ont cessé leurs importations de lait chinois et retiré de la vente des produits fabriqués avec du lait chinois.

De son côté, le groupe Nestlé a confirmé qu'aucun de ses produits laitiers fabriqués en Chine et à Hong Kong "n'était fabriqué à partir de lait frelaté à la mélamine".

Mercredi, par mesure de précaution, le gouvernement français a décidé de retirer du marché tous les produits incorporant des dérivés laitiers d'origine chinoise."

La Commission Européenne a également demandé à l'AESA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) d'évaluer d'urgence "le risque de tels produits au cas où ils contiendraient de la mélamine".

Crise du lait contaminé en Chine

Le 21/09/2008 13:05:00

Depuis plusieurs jours, la Chine est au coeur d'un vaste scandale de lait contaminé, qui a déjà causé le décès de quatre bébés et l'intoxication de plus de 6200 autres.

De la mélamine a été retrouvée dans des produits laitiers tels que lait en poudre maternel, lait liquide et yaourts, des trois principales entreprises laitières chinoises : Inner Mongolia Yili Industrial Group, Mengniu Dairy et Bright Bairy.

La mélamine est une résine habituellement utilisée dans la fabrication des plastiques. Ajoutée dans le lait, elle permet d'augmenter artificiellement leur teneur en protéines, et peut, à haute dose, entrainer des problèmes sévères de calaculs rénaux.

Plusieurs sociétés, utilisant des produits laitiers en provenance des entreprises chinoises incriminées, procédent actuellement au rappel des produits concernés.

Le gouvernement français a précisé hier que l'importation de produits laitiers chinois était interdite dans l'Union Européenne et que, "à ce jour, aucune présence de lait en provenance de Chine n'a été détectée sur le territoire européen".

Par précaution, les contrôles aux frontières européennes ont été renforcés et la DGCCRF vérifie l'absence de laits infantiles chinois sur le marché français, notamment auprès des distributeurs de produits asiatiques.

Entremont négocie avec les producteurs

Le 29/08/2008

Fin du bras de fer entre les producteurs laitiers bretons et la société ENTREMONT concernant le prix du lait collecté. Un accord a été conclu sur l'augmentation de 49 euros pour 1 000 litres payés aux producteurs pour juillet, août et septembre. Depuis une dizaine de jours, les producteurs, mécontents du prix d'achat, menaient des actions contre le groupe ENTREMONT, notamment le blocage de six sites. Les deux parties se sont mises d'accord sur un nouveau système de fixation des prix en tenant compte du contexte international.

Candia invite Disney sur ses briques de lait

Le 14/07/2008

Communiqué de CANDIA : AVEC CANDIA ET DISNEY, VOUS NE BOIREZ PLUS VOTRE LAIT COMME AVANT ! A partir du mois de juin, les rayons “lait” fêteront l'arrivée d'un nouveau venu signé Candia. Destiné à toute la famille, il offrira toutes les qualités du lait tout en transformant l'instant de sa dégustation en moment de pur plaisir. Venant compléter une gamme déjà riche qui vaut aujourd'hui à Candia d'être numéro un sur le marché français, cette nouvelle référence sera source de divertissement et d'évasion. En effet, grâce à l'association entre Candia et Disney, la “pause lait” deviendra désormais un moment de détente et de convivialité à partager en famille et en compagnie des héros emblématiques que sont Mickey et ses amis. L'apparition sur les emballages de bandes dessinées tirées du Journal de Mickey fédèrera ainsi gourmets et curieux autour de l'univers merveilleux de Walt Disney. Idéale pour se désaltérer en s'amusant, cette brique colorée et vivante mettra de la joie dans le coeur des petits et des grands et leur rappellera qu'il n'y pas d'âge, ni d'heure, pour profiter d'un bon verre de lait !

Une brique pour toute la famille Après les succès de Grandlait, synonyme de tradition et de bon goût du lait, de Viva, destiné à faire le plein de vitalité, ou de Candy Up, pour les amateurs de plaisirs parfumés, Candia, marque numéro un sur le marché français du lait, inaugure une toute nouvelle référence. Ce nouveau lait, aux couleurs de Disney dont elle partage les valeurs éducatives et familiales, vient compléter l'offre de Candia et confirme son positionnement “à chacun son Candia”. Chaque brique, porteuse d'un personnage et d'une bande dessinée tirée du Journal de Mickey, devient de fait un produit fun qui ne manquera pas de susciter l'adhésion des consommateurs. Pour découvrir ce nouveau lait demi-écrémé vendu en briques Tetra Slim, rendez-vous le 18 juin dans les rayons “lait” des enseignes. Des BD drôles et savoureuses à goûter sans modération Au dos de chaque brique figure une bande dessinée issue du Journal de Mickey. Certaines sont des histoires, pleines de drôlerie et de tendresse, qui feront rire ou sourire les fans de tous âges. D'autres feront appel à la matière grise en proposant de se creuser un peu les méninges pour résoudre des énigmes. Et pour que l'heure du lait demeure un instant magique, la réponse est bien sûr communiquée sur l'emballage. Candia et Disney ont sélectionné un large échantillon de 50 histoires destinées à être imprimées aléatoirement sur les briques ; de quoi maintenir intact le plaisir de la découverte ! Si près de 80 % des Français* boivent du lait au petit déjeuner, ils sont moins nombreux à conserver ce réflexe dans la journée, comme c'est souvent l'usage dans d'autres pays. Le nouveau Candia, lait demi écrémé s'adressant à tous les consommateurs, nous invite à prendre le temps de nous faire du bien et à cultiver une bonne habitude, celle de boire du lait dès que l'envie s'en fait sentir. *TNS world panel prométhée 2007 Un aliment qui prend soin de toute la famille Sans parler des nourrissons auxquels le lait est tout à fait indispensable, les enfants en pleine croissance doivent aussi boire du lait pour répondre à tous les besoins de leur organisme (0,5 litre par jour constitue un bon apport). Si la croissance des os s'arrête vers 15-16 ans, nous savons en revanche que leur capitalisation calcique continue jusque vers 25 ans, la consommation de lait est donc très importante chez les adolescents et les jeunes. Chez les femmes, souvent sujettes à un phénomène de décalcification à l'approche de la ménopause, et pour un grand nombre d'entre elles de carences en fer lors des périodes de grossesse, la prévention joue un grand rôle. La consommation quotidienne de lait leur permet de répondre aux apports nutritionnels spécifiques dont elles ont besoin. Enfin, chez les seniors, dont l'organisme n'a plus la même faculté d'assimilation, les carences s'accumulent. Le lait constitue donc une excellente solution – à raison d'au moins deux laitages par jour – pour bénéficier d'apports substantiels en protéines, calcium et vitamines.

Réseau de fromages avariés en Europe

Le 05/07/2008

Découverte d'un vaste réseau de fromages recyclés depuis deux ans en Europe. 11 000 tonnes de fromages périmés, voire avariés, ont été recyclés et à nouveau commercialisés en Europe. Les fromages périmés provenaient de plusieurs dizaines d'entreprises européennes : italiennes, britanniques, allemandes et autrichiennes à destination de quatre unités situées principalement en Italie. Celles-ci recyclaient le fromage dans des fromages fondus type mozzarella, gorgonzola revendus en Europe.

LAIT, Alliance de Coopagri, Terrena et Even

Le 10/06/2008

Les branches lait des coopératives COOPAGRI, TERRENA et EVEN ont confirmé leur futur rapprochement, qui devrait être effectif en fin d'année. Cette nouvelle structure devrait se placer au troisième rang du secteur laitier français avec 1,5 milliard de litres de lait.

FROMAGE, Le camembert AOC restera au lait cru

Le 05/06/2008

L'INAO (Institut National de l'Origine et de la Qualité) a tranché : le camembert de Normandie AOC (appellation d'origine contrôlée) doit être fabriqué au lait cru. Une victoire pour les petits producteurs de fromage face aux industriels, dont LACTALIS. l'INAO a reprécisé les spécificités du cahier des charges du camembert de Normandie AOC : - utilisation de lait cru - moulage fractionné en 5 fois d'un lait caillé non brisé - emballage en boîte en bois.

LAIT, Elvir devra payer Lactalis

Le 03/06/2008

Suite à la commercialisation en 2003 d'un beurre sous cloche, identique au produit "La Motte de Président" déjà commercialisé par LACTALIS, le groupe ELVIR (marque Elle & Vire) vient d'être reconnu coupable de copie et condamné à verser plus d'un million d'euros de dommages et intérêts à LACTALIS.

Résultats du 18e Concours du Morbier

Le 31/03/2008

Le 18ème concours annuel interprofessionnel du fromage Morbier s’est déroulé le 28 Mars 2008 à Morbier (39) à l’Espace Douceur. Un jury de 40 experts présidé par Madame Marie-Christine DALLOZ, Député du Jura à couronné 3 lauréats : - Médaille d’or : Fromagerie Hervé POULET de Granges sur Baume (39) - Médaille d’argent : Coopérative du Lac des Rouges Truites (39) - Médaille de bronze : Coopérative de Grande Rivière Morbier (39) Le diplôme décerné par le jury junior (élèves des classes de CM2 de Morbier) est allé à la : - Coopérative des Monts de Joux (25) A l’occasion de cette manifestation, la filière a pu mesurer le niveau de qualité important des 20 échantillons présentés et les progrès accomplis depuis l’obtention de l’AOC en 2000. C’est un peu plus de 8 000 tonnes qui sont fabriquées par an avec 48 adhérents dans le Doubs et le Jura. La Franche-Comté étant désormais la zone exclusive, depuis juillet 2007 et la fin des dérogations accordées depuis 2000, à certains producteurs hors zone.

FROMAGE, Calendrier 2008 des From Girls

Le 11/12/2007

Comme chaque année, le calendrier des From Girls est de retour! L'édition du calendrier 2008, confiée à la plasticienne Dany Leriche, met en scène des Muses nues associées aux signes zodiacaux et représentant le naturel des fromages du terroir. Huit entreprises familiales soutiennent le Calendrier des From'Girls : . La Fromagerie Dongé pour le Brie de Meaux, . La Fromagerie EARL de Milly pour le Crottin de Chavignol . La Fromagerie du Pays Welsche -Haxaire pour le Munster . La Société Fromagère du Livradois pour la Fourme d’Ambert . La Fromagerie Lincet pour le Chaource . La Fromagerie P. Jacquin &Fils pour le Selle-sur-Cher . La Fromagerie des Monts de Joux pour le Morbier . La Fromagerie Schmidhauser pour la Tomme

Les 4 000 exemplaires du calendrier des From Girls 2008 sont en vente sur le site Internet www.fromages-de-terroirs.com à 15 euros.

FROMAGE, Fermeture d'une usine belge odorante

Le 03/12/2007

La fromagerie belge, FRO d'OR, située à Bilzen a dû momentanément cesser ses activités suite aux plaintes du voisinage concernant les odeurs fortes qui s'en dégageaient. Ses 30 employés pourront reprendre le travail lorsqu'elle aura trouvé une solution à ce désagrément.

FROMAGE, Boursin racheté par Bel

Le 08/11/2007

Les Fromageries Bel (La Vache qui Rit, Babybel, Leerdamer...) ont racheté le fromage Boursin au groupe UNILEVER pour 400 millions d'euros et repris les 152 salariés.

FROMAGE, BEL intéressé par le Boursin

Le 25/10/2007

La marque Boursin mise en vente par le groupe UNILEVER est très convoitée. Outre LACTALIS, KRAFT ou ARLA qui seraient intéressés, la fromagerie BEL aurait fait une offre auprès de la banque mandatée pour cette vente.

LAIT, Pollution à la dioxine

Le 24/08/2007

Suite à la découverte par une soixantaine de laiteries bretonnes et de Loire-Atlantique de taux en dioxine élevé sur leur lait collecté, une enquête a déterminé que ceux-ci provenaient de la contamination de fourrages et ensilages de maïs avant juillet 2006, consommés ensuite par les bêtes. L'enquête se poursuit pour déterminer l'origine exacte (à priori aérienne) de cette contamination. Les ensilages réalisés en 2007 ne présentent pas ce type de contamination et les autorités rappellent que cette contamination ne présente aucun risque pour les consommateurs. Par ailleurs, la totalité des laits contaminés ont été retirés du circuit de transformation.

LAIT Hausse annoncée du prix des produits laitiers

Le 02/08/2007

Selon Franck Riboud, PDG de DANONE, interviewé dans Le Figaro, le gropupe va augmenter le prix de ses produits laitiers frais de 2,5% en France répercutant la hausse du prix du lait. Malgré ses 23 milliards de litres de lait, la production de la France reste en dessous des quotas accordés par l'Europe jusqu'en 2015. Jean-René BUISSON, Président de l'ANIA s'était exprimé le 18 juillet dernier sur cette augmentation du coût des matières premières au niveau international en reprenant les facteurs en cause : "- La succession de plusieurs années de mauvaises récoltes liées à des incidents climatiques, notamment dans les pays à forte production agricole (Australie, Nouvelle-Zélande) - La nouvelle utilisation des matières 1ères agricoles pour le développement d'énergies écologiques telles que les biocarburants, notamment au Brésil et aux Etats-Unis - La diminution ou absence de stocks alors que la demande mondiale est de plus en plus forte - Le recul, entre autres, de la production laitière française et européenne dûe aux évolutions de la Politique Agricole Commune" Cette hausse de la matière première, ajoutée à celle du prix de l'énergie et des emballages augmente inévitablement le prix des revient des produits pour les industriels qui ne pourront pas totalement compenser par des gains de productivité. Selon Jean-René BUISSON, une augmentation des prix de vente est donc inévitable pour le consommateur mais il s'engage à ce que l'industrie agroalimentaire ne tire pas profit de la situation et ne répercute que les hausses justifiées.

FROMAGE, La Suisse défend son gruyère

Le 30/07/2007

La Suisse a déposé auprès de l'Union Européenne une demande d'appellation d'origine protégée (AOP) et d'indication géographique protégée (IGP) pour son Gruyère. Le pays souhaite ainsi protéger son patrimoine notamment vis à vis d'une région limitrophe française qui produit, elle aussi, du fromage de même dénomination, alors que le Gruyère trouve bien ses origines dans le canton de Fribourg.

FROMAGE, Bongrain déménage son pôle lorrain

Le 30/07/2007

ALLIANCE FROMAGERE, filiale du groupe BONGRAIN, a annoncé qu'elle transférerait les activités de son site d'Epinal (88) vers Nancy (54) d'ici juillet 2008. Nancy bénéficie, selon elle, d'une meilleure position géographique par rapport aux différents sites de production et au marché allemand, et présente également une plus grande attractivité pour le recrutement de cadres. Le groupe fromager BONGRAIN réalise 3,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploie 18 600 salariés.

LAIT, Campina créé une coentreprise en Thailande

Le 10/07/2007

La coopérative laitière CAMPINA et l'entreprise thaïlandaise THAI ADVANCED FOOD ont créé début juillet une coentreprise en Thaïlande. Avec 600 employés et un chiffre d'affaire d'environ 60 millions d'euros, cette coentreprise s'occupera de la production de yaourt de culture et de yaourt à boire, du marketing, de la vente et de la logistique de ces produits. En parallèle, CAMPINA met fin à sa coentreprise avec THAI DAIRY INDUSTRIE concernant ses activités de production de lait.

LAIT, Fonterra travaille sur un nouveau lait

Le 08/07/2007

Des chercheurs de FONTERRA, leader néo-zélandais en produits laitiers, étudient la possibilité d'obtenir directement du lait écrémé au pis de la vache. Leur étude, qu'ils viennent de rendre publique, est née de la découverte en 2001 d'une vache qui produisait du lait pauvre en matières grasses (1g/litre) et riche en oméga 3. Cette propriété serait due à des mutations génétiques naturelles. Alors que 89% du lait consommé est écrémé ou demi-écrémé, un tel élevage permettrait de résoudre le problème d'utilisation de la matière grasse extraite lors du process habituel du lait écrémé. FONTERRA envisage de faire breveter cette découverte si elle y parvient.

FROMAGE, Rapprochement de Sodiaal et Bongrain

Le 18/06/2007

SODIAAL, Union de coopératives leader dans le lait de consommation et BONGRAIN SA, leader mondial et numéro deux français en fromages, ont annoncé leur rapprochement au sein d'un nouveau pôle fromager français. Ils prévoient, sous réserve de l'acceptation par les autorités de la concurrence, la mise en commun à parts égales de leurs moyens industriels, savoirs-faire et outils commerciaux concernant leurs marques de fromages : Riches Monts pour SODIAAL et La Compagnie des Fromages pour BONGRAIN. Cette nouvelle entité constituée de 6 usines Sodiall et 3 usines Bongrain devrait réaliser un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros.

FROMAGE, Nouveau décret sur l'étiquetage

Le 04/06/2007

Un nouveau décret (Décret du 24 avril 2007) concernant l'étiquetage des fromages est entré en application le 1er juin dernier. Son but est de rendre plus claires pour les consommateurs les information concernant la teneur en matière grasse de chaque fromage et la nature du lait utilisé. Après une période d'adaptation de trois ans, l'étiquetage de la matière grasse des fromages devra désormais être exprimée en pourcentage sur le produit fini (représentatnt la matière grasse réellement consommée) et non plus en pourcentage par rapport à la matière sèche du fromage (après extraction de l'eau). Seules les AOC ne sont pas soumises à cette obligation. Par ailleurs, ce décret rend obligatoire (également pour les AOC) l'étiquetage du traitement thermique subi par le lait avec plusieurs mentions possibles : - "Au lait cru" : pour les produits fabriqués exclusivement à partir de lait non chauffé au delà de 40 °C, ni soumis à un traitement d'effet équivalent. - "Au lait pasteurisé" : pour les produits préparés exclusivement à partir de lait chauffé à une température d'au moins 72 degrés pendant 15 secondes, ou toute combinaison équivalente. - "Au lait microfiltré" : pour les produits préparés à partir d'un mélange de lait cru écrémé microfiltré (filtré à travers de très fines membranes) et de lait ou de crème pasteurisées. - "fromage à pâte pressée cuite" : pour les fromages dont le processus de fabrication inclut une cuisson à une température supérieure ou égale à 50 °C. Ils pourront, de façon facultative, comporter la mention "au lait cru" si le fromage est exclusivement fabriqué à partir de lait cru.

FROMAGE, Gillot investit dans l'Orne

Le 04/06/2007

La Fromagerie GILLOT, filiale du groupe FLECHARD prévoit un investissement de 3 millions d'euros dans la modernisation de son usine de l'Orne, spécialisée dans la production de fromages AOC au lait cru. La société GILLOT réalise 20 millions d'euros de chiffre d'affaires.

FROMAGE, Emmi se rapproche d'Ambrosi

Le 31/05/2007

Le leader des produits laitiers en Suisse et numéro un mondial du fromage suisse, EMMI, a annoncé sa prise de participation de 25% dans la société italienne AMBROSI, afin de bénéficier d'une représentation forte à l'international. Mais les deux sociétés continueront à commercialiser leurs produits de manière indépendante sur le marché italien. AMBROSI, fabricant des AOC parmigiano reggiano et grana padano, réalise 200 millions d'euros de chiffre d'affaires.

LAIT, Suite de l'affaire Toury

Le 30/05/2007

La Cour d'appel de Riom devra examiner le 13 juin prochain le cas de l'entreprise TOURY. Le groupe TOURY, composé de neuf sociétés et placé en redressement judiciaire, avait été cédé par décision du Tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand à un groupement de quatre entreprises dont DISCHAMP. Suite à une intervention de LACTALIS, autre candidat à la reprise, le groupe TOURY a interjeté appel de la décision du tribunal de commerce dénonçant un "manque de transparence" dans la procédure de cession.

LAIT, Fermeture prévue de la Laiterie de la Scie

Le 30/05/2007

La LAITERIE DE LA SCIE, propriété du groupe LACTALIS-BESNIER-NESTLE FROID qui emploie 52 salariés en Seine Maritime, a annoncé sa prochaine fermeture. L'entreprise, spécialisée dans la fabrication de riz au lait, n'a plus les ressources techniques suffisantes pour subvenir aux demandes de ses clients.

BONGRAIN investit en Belgique

Le 21/05/2007

La filiale de BONGRAIN, Bongrain Benelux, annonce la reprise de la société belge Kaasmakerij Passendale, appartenant au néerlandais CAMPINA, sous réserve de l'acceptation des autorités de la concurrence. Cette société commercialise des marques de forte notoriété en Belgique sur le marché des fromages traditionnels dits "fromages d'abbaye".

LAIT, Campina prévoit une restructuration

Le 10/05/2007

La coopérative laitière CAMPINA souhaite fermer son usine de Heiloo aux Pays-Bas, qui emploie 178 salariés, d'ici fin 2008 et de concentrer son activité sur ses sites de Rotterdam, Maasdam et Eindhoven. Un investissement de 9 millions d'euros sur deux ans est prévue pour cette restructuration.

FROMAGE, Toury passe aux mains de Dischamp

Le 07/05/2007

Le groupe Toury, constitué de neuf entreprises spécialisées dans la production de lait de monatgne, fromages d'Auvergne AOC et jus de fruits, qui avait été placé en redressement judiciaire début avril, sera repris par DISCHAMP et ses trois autres partenaires, suite à la décision du Tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand. Alors que LACTALIS était également intéressé, l'ensemble du groupe sera finalement partagé entre le fromager auvergnat PAUL DISCHAMP (reprise de la collecte de lait et fromages AOC), le fabricant de jus de fruits espagnol LECHE PASCUAL (reprise de Cidoux), le GLAC (activité de collecte de lait) et VITAGERMINE (usine d'alimentation infantile).

LACTALIS en course pour la reprise de Toury

Le 02/05/2007

Le Tribunal de Commerce de Clermont-Ferrand étudiera demain les dossiers des prétendants à la reprise des neuf sociétés de l'entreprise laitière TOURY, placée en redressement judiciaire. Après le déssistement de Emig et de Comalait, il reste en course le groupe LACTALIS et l'offre commune de la fromagerie DISCHAMPS, la coopérative GLAC, LECHE PASCUAL et VITAGERMINE. De leur côté, l'entreprise Verdoso Recovery et le groupe 3A ne sont intéressés que par une reprise partielle de certaines activités.

FROMAGE, Florilait pour la promotion du Jura

Le 02/05/2007

Une nouvelle société, spécialisée dans les produits laitiers bio, vient de voir le jour dans le Jura. FLORILAIT SA, née de l'initiative d'un producteur bio, Thomas Herwig, vendra des fromages et produits lactés fabriqués à partir de lait bio issu du Jura et du Jura Bernois.

FROMAGE, Bel s'implante en Ukraine

Le 18/04/2007

Le groupe fromager BEL vient d'acquérir la société ukrainienne SHOSTKA, qui appartenait à des fonds américains. Cette acquisition renforce BEL dans les pays de l'Est où il est déjà présent en Slovaquie, Pologne et République Tchèque suite au rachat de la marque Gervais en début d'année. L'Ukraine constitue par ailleurs le deuxième marché en volume après la Russie. SHOSTKA emploie 1 000 personnes et réalise 33 millions d'euros de chiffre d'affaires.

PRODUITS LAITIERS, Toury en redressement

Le 06/04/2007

Huit laiteries appartenant au groupe familial TOURY (Puy-de-Dôme) ont été placées en redressement judiciaire et sont sous observation pendant 6 mois. Le groupe, fabricant de lait sous MDD et de Saint Nectaire, emploie 400 salariés et réalise 230 millions d'euros de chiffre d'affaires. Il doit faire face à 100 millions d'euros de dettes bancaires.

Vers la fin des camemberts au lait cru AOC

Le 23/03/2007

LACTALIS et la COOPERATIVE D'ISIGNY-SAINTE-MERE ont décidé de renoncer momentanément à leur production de camembert au lait cru sous AOC. Les deux fabricants, qui détiennent 90% du marché de camembert au lait cru, estiment en effet que l'utilisation de lait cru, sans chauffage ni filtration, comme exigé par le cahier des charges de l'AOC, ne permet pas des garanties sanitaires suffisantes. La coopérative d'Isigny, qui a pris la décision de traiter son lait cru par une microfiltration pour éviter tout germe pathogène, ne produira donc plus de camemberts AOC. LACTALIS a décidé de conserver seulement une partie de sa production sous AOC.

BONGRAIN réalise une bonne année 2006

Le 15/03/2007

Le groupe BONGRAIN vient d'annoncer ses résultats pour l'année 2006. Son résultat opérationnel a progressé de 9.7% pour atteindre 147.7 millions d'euros, son bénéfice net a augmenté de 78.3% à 112.1 millions d'euros. Son chiffre d'affaires, en très légère baisse, est de 3.34 milliards d'euros. Hors événements exceptionnels, BONGRAIN s'affirme confiant pour cette nouvelle année. La totalité du bilan est consultable sur le site du grooupe : www.bongrain.com

FROMAGE, Décret sur l'AOC Cantal

Le 13/03/2007

Un décret a été publié au Journal Officiel n°58 du 9 mars 2007, concernant l'appellation d'origine contrôlée "Cantal" ou "Fourme de Cantal". Le texte définit les conditions de l'obtention de l'AOC Cantal ou Fourme de Cantal notamment au niveau : - des caractéristiques organolepttiques - de la zone de production de lait et de fromage - de la durée d'affinage - des conditions d'élevage et de fabrication - de l'obligation d'identification des fromages

FROMAGE, Débat sur l'AOC du camembert au lait cru

Le 27/02/2007

L'Appellation d'Origine Contrôlée pourrait être remise en question pour le camembert au lait cru de la coopérative Isigny-Sainte-Mère. En effet, la coopérative souhaiterait utiliser du lait microfiltré ou thermisé afin de renforcer la sécurité sanitaire du fromage au lait cru; deux procédés qui, pour l'instant, ne sont pas pris en compte dans les exigences pour obtenir l'AOC. L'INAO, Institut National qui contrôle les appellations, doit se réunir le 13 mars prochain pour envisager la révision du cahier des charges du camembert au lait cru. Par ailleurs, le directeur de la coopérative d'Isigny Sainte-Mère dément formellement l'accusation faite ce week-end dans le Journal Du Dimanche, comme quoi elle utiliserait déjà ce type de procédé de fabrication.

La Journée Nationale du Fromage

Le 26/02/2007

Voici un communiqué qui nous a été envoyé par l'Association des Fromages de Terroirs. Le 24 mars 2007, LA JOURNÉE NATIONALE DU FROMAGE S'ÉTEND EN EUROPE Depuis sa création en 2001 par l'Association Fromages de Terroirs (loi 1901), la Journée nationale du fromage milite pour donner plus de visibilité aux fromages au lait cru qui sont le reflet de notre terroir, informe les consommateurs sur notre patrimoine fromager unique au monde auquel beaucoup de gastronomes sont attachés, et soutient des productions locales qui continuent, malgré un contexte de marché de plus en plus standardisé, à produire des fromages au goût typé dans le respect de la tradition... Preuve de son succès, cette manifestation fait des émules en Italie, Belgique, Allemagne, Angleterre et Espagne. L'association Fromages de Terroirs compte à ce jour 400 adhérents et multiplie les parrainages et soutiens spontanés en provenance du monde entier. Par ailleurs, elle publie depuis fin 2005 le Calendrier des From'Girls qui contribue à la notoriété de son action. Le site www.fromages-de-terroirs.com est visité par plus 5 000 internautes par semaine. Plus de 700 articles de presse et reportages en France se sont faits le relais de ses actions. Le samedi 24 mars, le Cercle des fromagers affineurs et 200 détaillants sont mobilisés pour faire découvrir au public des fromages de terroirs aux saveurs inattendues... Dégustations et buffets gratuits devant les boutiques, assiettes à 1 euro, jeux avec des plateaux de fromages à gagner, dégustations commentées, idées recettes, coffrets de fromages pour un pique-nique en famille... Soutenue par la FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers) qui fédère 2 000 détaillants en France, le Cercle des fromagers affineurs présidé par Philippe Olivier, et le CIGC (Comité Interprofessionnel du Comté / www.comte.com), cette journée permettra au grand public et aux futurs consommateurs d'écouter des professionnels parler de leurs produits avec passion. Le comté dévoile ses secrets Offrant un richesse aromatique surprenante et variable selon la saison, le tour de main du maître fromager ou sa micro-région d'origine, ce fromage au lait cru à pâte pressée cuite révélera aux gastronomes ses secrets le 24 mars prochain grâce aux dégustations proposées chez les fromagers, accompagnées de brochures d'information et de cadeaux à gagner... Premier fromage AOC (Appellation d'origine contrôlée) en France, il est un exemple à suivre dans le sens où il a su conserver un niveau de qualité constant grâce à un cahier des charges strict, à encourager une production locale et artisanale - 180 fruitières assurent la fabrication -, tout en modernisant son image et sa production. Le Cercle des fromagers affineurs fait rayonner la Journée nationale du fromage en France et en Europe La Fromagerie Marylebone à Londres, les Galeries Lafayette de Berlin, Kaufhof à Munich, Harry Schokaert à Malines en Belgique, la fromagerie Formachera à Saragosse en Espagne participeront cette année à la Journée nationale du fromage en proposant un certain nombre d'animations et dégustations de leur choix, sur le modèle des fromagers affineurs du Cercle. Par exemple, Philippe Olivier basé à Boulogne sur Mer organise une dégustation saléesucrée de comté et un dîner au fromage la veille au soir, Stéphane Vergnes à Nimes, Philippe Marchand à Nancy et Gabriel Bachelet à Pau mettront à l'honneur des fromages d'exception chez des étoilés : menus au fromage toute la semaine, variations culinaires, plateaux de fromages commentés par les affineurs ou les maîtres d'hôtels... Tous les membres du Cercle iront de leur imagination pour donner envie aux consommateurs de venir goûter des fromages rares et de grande qualité. Des conférences de presse seront organisées localement pour que les médias concernés se fassent l'écho de cet événement. Le détail des animations et les adresses seront en ligne prochainement sur le site www.fromages-de-terroirs.com et une affiche officielle sera disposée chez chaque participant. Réhabiliter le fromage dans les restaurants et les bistrots avec le magazine L'Auvergnat de Paris - CHR Véronique Richez-Lerouge, présidente de l Association Fromages de Terroirs et fondatrice de la Journée nationale du fromage déplore "la pauvreté des plateaux de fromages dans la restauration". Pourtant, il n'y a pas meilleur aliment s'accordent à dire les nutritionnistes, surtout pour un repas pris sur le pouce. Un sandwich fait d'un bon morceau de fromage et d'un bon pain constitue un repas rapide équilibré et nourrissant. Ou encore, une assiette de fromages avec une salade verte est idéale. "On peut snacker avec des produits de qualité", affirme Véronique Richez-Lerouge, Avec le soutien du magazine L'Auvergnat de Paris,l'association invite les restaurants et les bistrots parisiens à participer à cette opération de promotion et mettre en valeur le fromage le samedi 24 mars. L'association Les Chemins du Cantal qui compte une centaine d'adhérents à Paris sera aussi partie prenante dans cette opération. Le fromage au lait cru, un lien direct au terroir Alors que la protection de l'environnement devient un sujet de préoccupation majeure pour nos compatriotes, le maintien de productions fromagères in situ s'inscrit directement dans cette problématique. Véronique Richez-Lerouge invite les gastronomes que nous sommes à encourager une "consommation raisonnée et solidaire" qui permettra à des producteurs et des PME de continuer à produire localement et à se développer. L'association a souhaité en 2006 attirer l'attention du consommateur sur ces aspects et le sensibiliser à la notion de citoyenneté dans l'acte d'achat. Un manifeste a été disposé chez les fromagers et signé par plus de 3 000 personnes lors de l'édition précédente. Les engagements étaient les suivants : • Soutenir les méthodes de production respectueuses d'un savoir-faire traditionnel qui a fait ses preuves, • Préserver la flore originelle et les races locales qui sont garantes d'un lait de qualité, • Encourager les pratiques fromagères dignes et loyales, • Respecter une diversité paysagère liée aux modes de production, • Sensibiliser le public à une consommation plus citoyenne, • Éduquer le jeune public à une typicité de goût, • Lutter contre l'uniformisation de la production, • Promouvoir la variété fromagère et les pratiques locales, Pourquoi encourager la consommation de fromages au lait cru ? Si les grands fromages au lait cru AOC tirent leur épingle du jeu et voient leur consommation augmenter, -c'est le cas du comté (51,4 milles tonnes en 2005 ; + 21 % entre 1997 et 2005), du camembert de Normandie (15,5 milles de tonnes ; + 55 %), du reblochon (15,1 milles tonnes ; +11 %)-, d’autres sont pénalisés par les effets de mode, la méconnaissance du public ou la baisse de la qualité. La production de cantal au lait cru ne cesse de décroître depuis 1997 au profit du cantal pasteurisé (Source : Agreste). Alors que plus de la moitié des AOC autorise la pasteurisation, on constate que celles qui sont exclusivement au lait cru s'en sortent bien malgré un marché stagnant. C'est le cas du Mont d'Or qui gagne 34% en 2005. Pour l'Association fromages de terroirs, cela démontre bien que les consommateurs se tournent vers des produits de qualité dès lors qu'ils sont informés. Néanmoins, tous les fromages ne sont pas logés à la même enseigne : les petits fromages coutumiers qui contribuent à maintenir un lien social tissé depuis des centaines d'années se portent mal. Méconnus, peu présents dans les circuits de distribution, ils représentent pourtant une part importante de notre patrimoine fromager et contribuent à sa diversité . Seuls les fromagers affineurs et les grands chefs proposent encore ces fromages. Mais pour combien de temps ? Pour toutes informations, veuillez contacter l'agence Résonance Médiatique : Nelly Lacoste au 04 72 00 04 04 nelly@reso-media.com ou Haud Le Dortz h.ledortz@reso-media.com

BONGRAIN, Résultats 2006

Le 19/02/2007

BONGRAIN a annoncé un chiffre d'affaires 2006 en léger recul avec 3,338 milliards d'euros. Ce repli s'explique notamment par la cession de filiales étrangères (Slovaquie et Australie) et une baisse de 2% des ventes de fromages. Le pôle gastronomie connait, lui, une croissance de 16.8% et les produits laitiers ont progressé de 2.1%. BONGRAIN a par ailleurs annoncé un partenariat MILKAUT en Argentine, avec laquelle il deviendra le troisième groupe laitier du pays et un investissement de 7 millions d'euros dans son usine vosgienne de pâtes molles, BONGRAIN-GERARD.

PRODUITS LAITIERS, Coolbrands cède une filiale

Le 08/01/2007

La société canadienne de produits laitiers et desserts surgelés, COOLBRANDS, a annoncé la cession de sa filiale CoolBrands Dairy, spécialisée dans les yaourts, à LILY ACQUISITION. Le montant de la transaction s'élève à 50 millions de dollars.

BONGRAIN, Partenariat en Argentine

Le 12/12/2006

BONGRAIN a signé un accord avec la société argentine MILKAUT, filiale du groupe Association Union Tamberos, concernant la création d'une coentreprise détenue à 40% par BONGRAIN. Avec un chiffre d'affaires estimé à 100 millions d'euros, la nouvelle structure se hisse à la troisième place sur le marché des produits laitiers argentins.

BEL, Le Québec producteur de Vache Qui Rit

Le 04/12/2006

Afin d'approvisionner le Canada en Vache Qui Rit et autres Mini Babybel, ces spécialités du groupe français Fromageries BEL seront produites au Québec. Les fromageries BEL ont en effet conclu un accord pour sous-traiter cette production à la Fromagerie Bergeron, jusque là spécialisée dans le gouda et située à Saint Antoine de Tilly. Ce projet représente un investissement de 10 millions de dollars et l'usine de 1300 m² emploiera une vingtaine de personnes. L'entreprise française Fromageries BEL emploie 8 700 salariés et commercialise ses produits dans 120 pays. Au Canada, c'est la société Agropur qui assure la distribution des ses fromages depuis 1991.

FROMAGES, Calendrier From'Girls 2007

Le 18/11/2006

La nouvelle année approche et avec elle, son lot de calendriers... Cette année encore, l'association Fromages de Terroirs édite son calendrier From'Girls mettant en scène pin'ups et fromages!!! Vous pourrez le visualiser et le commander dès le 27 novembre (au prix de 15 euros) sur www.fromages-de-terroirs.com

BEL modernise deux de ses usines

Le 17/11/2006

La fromagerie BEL va investir 25 millions d’euros d'ici le milieu de l'année 2008 afin de moderniser ses deux usines de fromage Kiri à Sablé-sur-Sarthe et de Babybel à Evron. L'ensemble des deux structures représente 1 500 salariés et 65 000 tonnes de production par an.

EURIAL, Une usine de mozzarella en projet

Le 14/11/2006

EURIAL POITOURAINE envisage la construction d'une usine spécialisée dans la fabrication de mozzarella destinée à la préparation des pizzas d'une capacité de 30 000 tonnes. Pour réunir les fonds nécessaires à ce projet de 53 millions d'euros, EURIAL s'est associée à trois autres coopératives laitières : SODIAAL, INGREDIA et BONILAIT-3A.

EVEN envisage d'investir en Roumanie

Le 13/11/2006

Le groupe breton de produits laitiers EVEN envisagerait d'investir en Roumanie. Une délégation menée par le Maire de Brest et le vice-président du conseil d'administration d'EVEN s'est rendue dans la région de Constanta, en Roumanie, pour étudier les opportunités de développement dans cette zone.

FROMAGE, Le vacherin suisse devient AOC

Le 04/11/2006

Après l'Emmentaler, c'est au tour du Vacherin fribourgeois d'obtenir une AOC 'Appellation d'Origine Contrôlée'. C'est la huitième AOC décernée à un fromage suisse. Elle définit la zone de production autorisée pour le vacherin fribourgeois : cantons de Fribourg, Claveleyres et Münchenwiler. En Suisse, ce fromage représente une production de 2 260 tonnes dont 260 sont commercialisés à l'export. Les AOC, garantie de production de qualité en provenance du terroir, seront un des points clés de la politique agricole de 2011.

SAINT-HUBERT quitterait le groupe Uniq

Le 04/11/2006

Le fabricant de matières grasses SAINT-HUBERT, détenu actuellement par le groupe britannique UNIQ (marques Marie, Paul Bocuse...), serait en voie d'être racheté par le britannique DAIRY CREST pour un montant de 300 millions d'euros. La filiale SAINT-HUBERT emploie 150 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 129 millions d'euros.

BONGRAIN, Résultat stable

Le 30/10/2006

Le groupe BONGRAIN affiche un chiffre d'affaires à 2.43 milliards d'euros depuis le début de l'année. Résultat stable malgré une baisse de la consommation des fromages par les ménages français. L'activité 'autres produits laitiers' poursuivent leur croissance avec +2.2%.

YAOURTS, Les premiers yaourts anti-cholestérol MDD

Le 15/10/2006

Le marché des produits anti-cholestérol gagne les MDD (Marques De Distributeurs). Ainsi, l'enseigne CHAMPION est la première a lancer sa propre marque de yaourts au L Caséï et au Reducol, stérol végétal ayant la propriété de réduire le taux de cholestérol. Les 5 références en yaourts et yaourts à boire sont fabriquées par la société NOVANDIE, à partir du stérol Reducol développé par la société Forbes Medi-Tech.

FROMAGE, L'Emmentaler suisse devient AOC

Le 28/09/2006

Suite à une demande en juin 2000 pour protéger le fromage suisse Emmentaler et après de nombreux recours de la France et de l'Allemagne, l'attribution de l'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée) devrait lui être accordé. Avec 24 000 tonnes vendues hors frontières, l'Emmentaler est une des principales exportations suisses. Sa production est faite à partir de lait cru ayant au maximum 24 heures, sans additif et subit une maturation de plus de 4 mois.

INNOVATION, Un nouveau yaourt à boire

Le 07/09/2006

A l'opposé des grands groupes agroalimentaires, voici une initiative sympathique de deux copains qui se sont lancés dans une petite entreprise agroalimentaire. Leur concept repose sur des recettes traditionnelles, des ingrédients simples mais de qualité et des packagings originaux. Après 5 parfums différents de sablés, ils viennent de lancer un yaourt à boire baptisé "La vache à boire" au parfum inattendu : vanille et gouttes de sirop d'érable pour l'un et framboise et larmes de menthe pour l'autre. Michel et Augustin présentent leur épopée et leurs produits sur leur site internet, incontournable pour son originalité (www.micheletaugustin.com/indexflash.htm)

YOPLAIT ferme une usine dans l'Oise

Le 24/06/2006

YOPLAIT a annoncé la fermeture de son usine de Ressons dans l'Oise qui emploie 225 salariés en vue de transférer la production sur ses autres sites. YOPLAIT est le deuxième fabricant de yaourts et produits laitiers frais derrière DANONE.

SODIAAL rachète Orlait

Le 13/06/2006

SODIAAL, groupe coopératif français majeur sur le marché des laits de consommation, envisage la reprise de la coopérative ORLAIT. Avec ses 50 salariés, celle-ci pourrait se spécialiser dans les laits de consommation 1er prix et sous MDD. Ce rachat se fera progressivement et sera soumis à l'autorisation des autortités de la concurrence.

BONGRAIN, Cession de sa filiale australienne

Le 20/03/2006

BONGRAIN vient de vendre sa société australienne de fromages LACTOS (marques Australian Gold, Mersey Valley et Tasmanian Heritage). Le repreneur est National Foods, appartenant au groupe agro-alimentaire San Miguel Corporation.

PARMALAT, Le fondateur s'explique

Le 09/03/2006

Le fondateur du groupe PARMALAT, Calisto Tanzi, doit actuellement s'expliquer devant les tribunaux au sujet du krach financier du groupe agroalimentaire italien. Fin 2003, un trou de 14 milliards d'euros avait été découvert dans la comptabilité. Il a demandé pardon et a souligné la responsabilité des banques, omniprésentes dans la gestion du groupe et conscientes de sa réalité financière. Monsieur Tanzi est jugé avec 15 de ses proches et deux cabinets d'audit pour manipulation des cours de Bourse et fausses déclarations aux marchés financiers.

ENTREMONT, plan social en Bretagne

Le 07/01/2006

Suite à la fusion entre UNICOPA et ENTREMONT, plusieurs usines bretonnes (Saint-Méen-le-Grand, Montauban-de-Bretagne, Carhaix et Saint Agathon) pourraient faire l'objet d'un plan social. 96 des 268 emplois concernés seraient transférés sur d'autres sites.

FROMAGE, BEL se développe en Turquie

Le 06/01/2006

Les fromageries BEL, détentrices des marques Babybel, Leerdamer, Kiri et Vache Qui Rit, envisagent de racheter 51% du capital de KARPER, société de fromages fondus en Turquie, employant 160 personnes.

NESTLE et LACTALIS s'allient

Le 17/12/2005

Deux leaders sur le marché des produits laitiers, LACTALIS et NESTLE, envisagent la création d'une filiale commune sur le marché européen. Dirigée à 60% par Lactalis et 40% par Nestlé, cette entité réunira les unités de production des deux groupes (soit 4 sites français pour Nestlé et 5 pour Lactalis) et leurs marques sur la gamme produits laitiers (yaourts, desserts lactés, fromages frais...). Bien que les ventes soient estimées à 1,5 milliards d'Euros, la nouvelle société ne représentera que 13% de parts du marché produits laitiers en France, contre 38% pour Danone et 30% pour les MDD.

FROMAGE, Un calendrier pour sauver le lait cru

Le 05/12/2005

Encore un nouveau venu sur la liste déjà longue des calendriers 2006. Mais celui des From'Girls est très particulier. Lancé par l'association des Fromages de terroir, il a pour vocation de défendre les produits au lait cru avec le même principe de base : faire poser une femme pour chaque mois.... Parce Véronique Richez-Lerouge, créatrice de l'association, voulait alerter les français sur ce phénomène : "près de cinquante fromages français ont disparu de l'offre en dix ans et que les fromages au lait cru ne représentent plus que 7 % de la consommation".

DANONE et UNILEVER, des yaourts remboursés

Le 30/11/2005

DANONE et UNILEVER, respectivement fabricant des yaourts Danacol et Pro-activ, se livrent bataille sur le marché des produits anticholestérol. En effet, ces deux produits contiennent des stérols végétaux ayant la propriété de faire baisser le taux de cholestérol, donc de réduire le risque de maladies cardiovasculaires. A mi-chemin entre aliments et médicaments, ces "alicaments" ont été présentés aux médecins et ont obtenu des agréments scientifiques avant leur commercialisation. Partant du principe que ces produits sont favorables à la santé, les deux multinationales envisagent à présent le remboursement de ces produits par les compagnies d'assurances. UNILVER est en train d'établir un partenariat avec Maaf Assurances. Quant à DANONE, il pourrait trouver un accord avec AGF d'ici début 2006.

PARMALAT, Enrico Bondi à la tête du groupe

Le 10/11/2005

Ex-commissaire extraordinaire de l'entreprise, Enrico Bondi vient d'être reconduit à la tête du groupe italien PARMALAT pour une durée de deux ans et demi.

FROMAGE, La feta est d'origine grecque

Le 26/10/2005

Seule la fêta fabriquée en Grèce pourra continuer à être commercialisée sous ce nom. En effet, la Cour Européenne de Justice vient de rendre son verdict : la fêta, fromage au lait de brebis, est un produit traditionnel grec. Cette décision fait suite a une demande de plusieurs pays (Allemagne, Danemark, Grande Bretagne et France) de remettre en cause cette appellation d'origine afin de pouvoir également commercialiser leur fromage sous le terme fêta car, pour eux, sa spécificité provient de la méthode de fabrication et non de l'origine géographique. La justice en a décidé autrement...

INTOXICATION ALIMENTAIRE en Ukraine

Le 10/10/2005

Dans l'ouset de l'Ukraine, plus de 330 enfants, âgés de deux à six ans, ont été hospitalisés après une intoxication alimentaire. Le kéfir, boisson à base de lait fermentée et servi dans sept école maternelle serait à l'origine de cette intoxication.

PARMALAT, Retour en Bourse

Le 08/10/2005

Le titre PARMALAT est à nouveau côté en Bourse. Depuis deux ans, la société italienne était placée sous contrôle judiciaire suite à une fraude de 14 milliards d'euros. Elle porte à présent plainte contre plusieurs groupes financiers (Citigroup, CSFB et Merril Lynch) et leur réclame 50 milliards d'euros de dommages et intérêts. PARMALAT compte désormais 20 000 employés et a recentré ses activités sur les produits laitiers et les jus de fruits. Ainsi assaini, le groupe attire déjà les convoitises : le français LACTALIS et l'italien GRANAROLO, spécialiste du lait frais, sont officiellement intéressés.

PARMALAT, Le début du jugement

Le 30/06/2005

Un an et demi après le scandale du groupe italien PARMALAT, les premières condamnations tombent. Alors que l'entreprise était considérée comme un modèle, on découvrait en décembre 2003 un trou de plus de 14 milliards d'euros dans ses comptes. Ainsi plus de 130 000 épargnants italiens croyant faire un placement sûr ont été floués. Actuellement, l'entreprise placée sous administration extraordinaire mène un plan de restructuration visant à se recentrer essentiellement sur les produits frais et les jus de fruit.

BEL vend ses fromages italiens

Le 05/05/2005

Jusqu'alors aux mains de BEL ITALIA (groupe BEL), les fromages italiens «à pâte molle» Cademartori vont être rachetés par LACTALIS.

YOPLAIT risque d'être boycotté

Le 26/04/2005

Tous les acteurs de la filière "bio" s'élévent contre le lancement de la nouvelle gamme BIOPLAIT lancée par YOPLAIT, celle-ci ne contenant aucun ingrédient issu de l'Agriculture Biologique. Ils menacent ainsi d'inciter les consommateurs à "boycotter" tous les produits des groupes YOPLAIT (Bioplait) et DANONE (Bio) s'ils n'obtiennent pas un engagement écrit de la part de ceux-ci sur le retrait de ces marques à l’échéance prévue le 1er juillet 2006.

L'Australie en manque de roquefort

Le 30/03/2005

Alors qu'en 1993, les Australiens avaient interdit l'importation de tous les fromages à pâte crue par crainte de Listeria, le roquefort pourrait refaire son entrée en Australie. La semaine prochaine, des experts sanitaires australiens préléveront des échantillons dans les caves de fromage de l'Aveyron afin de vérifier l'absence de Listeria, préalable indispensable à de nouvelles importations d'ici la fin de l'année.

Ventes de Comté

Le 19/03/2005

Les ventes de Comté ont légérement progressé en 2004 (+0.17%) pour atteindre 43 555 tonnes. Les ventes à l'export (Allemagne, Belgique) et le développement d'un marché auprès des fabricants de plats cuisinés ont compensé le ralentissement de la consommation.

 

Agroalimentaire.fr, le blog d'Agrojob.com